Ma passion pour le papier mâché

Bonjour mes Sowlistes,

J’en ai parlé dans mon dernier article et sur les réseaux sociaux. Je me suis découverte une nouvelle passion : le papier mâché.
Je n’en avais jamais fait de ma vie et, désormais, j’ai envie de tout construire avec.
Évidemment, tout n’est pas parfait, mais je me peaufine et j’aime déjà beaucoup ce que j’ai réussi à faire en première tentative.

Je vais vous dévoiler comment j’ai réalisé mes souches d’arbres.
Tout d’abord il vous faudra trouver un support de base dont le diamètre correspondra à la taille de souche que vous souhaitez réaliser. Pour ma part, je me suis rendue à la déchetterie et j’ai demandé l’autorisation de récupérer des seaux dans le recyclage. Mon choix s’est porté sur un seau de peinture et un seau de colle à tapisserie. Le premier étant plus petit que le second, cela me permettait de créer quelque chose de moins identique.

Ensuite, si vous avez des cartons qui trainent par là, récupérez-les afin d’en faire votre socle. le morceau que vous emploierez doit être plus grand que le diamètre du support que vous avez choisi.
N’oubliez pas de recycler vos journaux où d’en demander autour de vous. Procurez-vous de la colle liquide comme celle de la marque Cléopatre ainsi que des pinceaux. Vous aurez également l’utilité d’un peu d’aluminium (création des racines ou de branches), de papier essuie-tout, de peinture, pistolet à colle, cailloux et mousse pour la décoration.

Ci-dessous vous trouverez un aperçu de quelques éléments à différentes étapes.


Avant de vous lancer dans la confection, il vous faut réfléchir à une chose. Votre souche sera telle décorée également à l’intérieur ou non ? Cela affecte les étapes de réalisation.

Pour une souche classique :
Après avoir nettoyé et séché le seau de peinture, retournez-le de façon à ce que l’ouverture soit en bas, disposez le sur le carton en vous projetant sur la présence ou non de racines. Comme je souhaitais en avoir au moins une, j’ai calé le seau à quelques centimètres d’un des bords du carton afin de laisser davantage de place pour ma racine.
Afin de confectionner celle-ci, j’ai pris des feuilles d’aluminium. Je les ai roulées sur elles-mêmes de façon désordonnée afin de créer quelques choses de difforme. J’ai disposé ce morceau contre le seau à l’endroit où serait ma racine.

J’ai versé de la colle dans un récipient en y ajoutant un peu d’eau pour la rendre légèrement plus liquide. J’ai déchiré des bandelettes de papier journal. Avec un pinceau large, j’ai disposé une première couche de colle sur le seau. (Au fur et à mesure du collage du papier c’est mieux, sinon ça risque de sécher trop vite.) Il est important d’en mettre également sur le carton qui borde le contour du seau. En effet, les bandelettes de journal doivent sceller le support et la base. Cela vaut de même pour les racines / branches que vous aurez envie d’ajouter.
Je pense que vous l’aurez compris : il faut tout recouvrir de bandelettes et ne pas hésiter à faire plusieurs couches. Une fois que vous avez bien tout recouvert, munissez vous du papier essuie-tout et faites deux couches comme vous avez fait avec le papier journal. Pourquoi ? Cela donnera un aspect d’écorce assez satisfaisant.

Laissez sécher toute la nuit, lorsque c’est sec vous pourrez passer à la suite : la décoration.

Pour ma part, j’ai utilisé 2 teintes de marron, un orange, et un beige. Certains y ajouteront des nuances de vert. Laissez parler votre âme d’artiste ou allez vous inspirer de la nature elle-même.
Important : si la peinture est trop épaisse ajoutez très peu d’eau. N’oubliez pas que c’est du papier en dessous et que le mouiller n’est pas la meilleure idée qu’il soit.
Laissez sécher.

Munissez-vous de tous vos éléments décoratifs : mousse, cailloux, petits panneaux de bois, bref tout ce qui vous inspire. En tout cas, vous aurez besoin de beaucoup de bâtonnets de colle !
Amusez-vous en disposant les éléments sur le tour de votre souche.

J’ai aussi réalisé un petit pot d’or avec des mini aimants mais la colle n’a pas tenu et au premier choc ce fut “patatras !”…

Pour la souche pleine :

Je ne vais pas vous révéler tous mes secrets. Cependant, je suis clémente. Sachez qu’il vous faudra d’abord réaliser l’intérieur avant de vous attaquer à l’extérieur comme précédemment. N’oubliez pas de créer votre ouverture. Une fois toute la décoration intérieure réalisée vous pourrez scelle le support à la base de carton.

J’ai réalisé quelques petits meubles.


Comme je vous l’ai dit, c’est loin d’être parfait mais “ça fait le taf” comme on dit !

Petit aperçu de l’intérieur.


D’ailleurs, j’ai eu des loupés. Comme la confection de mon pont. Ou encore de ma barque.

(Eh oui j’étais fière de mon point MAIS il était rigide et donc n’allait pas du tout avec l’idée que j’avais en tête. J’ai du le démolir pour le reconstruire.)


Il faut simplement persévérer. Et si l’idée de départ n’était pas la bonne, on se pose, on réfléchit et on trouve une autre solution. Sans cela ma barque aurait ressemblé à la babouche d’Aladin…

J’espère que mon article vous aura éclairé sur ce que vous pouvez tenter avec le papier mâché. J’aimerai tout de même que mon stand reste le seul décoré ainsi donc évitez de me “voler” l’idée…
En revanche, je vous conseille cette technique pour passer le temps avec vos enfants et leur donner la satisfaction de créer eux-mêmes leur petit univers.

À très bientôt,
S.Owl

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *